Exigences - Hébergement Jenmore. Mise à jour : 04 mars 2019

A l'occasion de la crise des " gilets jaunes " et de l'exaspération du peuple français dans son ensemble, j'ai eu l'idée de réunir ici quelques idées de ce que pouvait demander et attendre le peuple français de son gouvernement.
Ces idées sont un peu de moi et beaucoup m'ont été suggérées. On peut m'en proposer d'autres par les commentaires de mes articles sur Riposte Laïque.

Laurent Droit.

Charte des Gilets Jaunes

 

Exigences ou attentes du peuple français (liste non exhaustive collectée sur différents réseaux sociaux)


- Démission, destitution, arrestation (pour multiples délits, trahisons et crimes contre le peuple français et l'humanité) ou expulsion du dictateur Macron ;

- Mise en place d'un gouvernement de transition militaire (nos généraux s'y préparent déjà et la Constitution le prévoit) ;

- Instauration de l'état d'urgence et de la loi martiale pour éviter les débordements, soulèvements et embrasements des banlieues, notamment. Répression dans le sang de toute révolte de populations étrangères immigrées ;

- Fermeture immédiate des frontières et mise en place de l'armée sur toutes les frontières avec mission d'abattre les clandestins qui ignoreront les sommations, ce qui mettra un terme à cette folie migratoire, comme l'Italie ;

- Préparation d'une élection présidentielle avec consultation du peuple par référendum à toutes les étapes. Élimination de tous les candidats ayant déjà été élus à la présidence, mis en examen, condamnés, possédant un casier judiciaire non vierge, ayant un passé douteux ou s'étant mal comporté envers la France et les Français, etc.

- Restauration ou déclaration positive dans la loi de la liberté d'expression totale beaucoup trop censurée et écrasée par l'état ;

- Frexit, sortie de la France de l'Union européenne qui est la source de la plupart de nos problèmes. Sortie immédiate, sans condition, sans contrepartie et sans acquitter quoi que ce soit à l'UE ;

- Sortir de l'ONU (dictature mondiale) et de l'OTAN ;

- Annulation unilatérale et définitive de notre dette (2400 milliards d'euros) que nous ne paierons jamais, de toute façon, et qui est une des sources de tous nos malheurs ;

- Remise à plat des statuts des parlementaires et hauts fonctionnaires de l'État (Sénat, Assemblée nationale, Conseil d'État, Conseil constitutionnel, Élysée, etc.) afin que l'argent ne soit plus leur seule et unique motivation (argent public, argent facile). Rémunération au niveau de celle d'un cadre moyen (ces gens-là ne produisent à peu près rien), indemnités professionnelles sur justificatif et plafonnées à 2000 euros par mois, pas de voitures de fonction (prendre le bus, le métro ou le taxi plus près du peuple ne leur fera pas de mal) ;

- Rétablissement d'un référendum d'initiative populaire (RIP) ou citoyenne (RIC) obligatoire avant que toute question ou proposition importante sur l'avenir du pays soit soumise à l'étude du parlement et annulation définitive de la proposition en cas de rejet, par ce référendum, à un certain taux de rejet (en faisant confiance à un politicien, on abandonne ses droits et sa liberté à cet homme et on attend qu'il fasse tout à notre place sans plus nous occuper de rien. Ce système doit être abandonné. La démocratie a désormais montré ses limites et son incapacité à protéger les peuples. Elle a servi la plupart du temps à les écraser et à les mettre en oppression (socialisme et communisme, notamment) et continue aujourd'hui, plus que jamais, à le faire).

- Arrêt total de l'immigration NON CHOISIE (hors droit d'asile au sens strict);

- Annulation de toutes les lois sur l'immigration et le regroupement familial. Abolition spécifique temporaire du principe de non-rétroactivité des lois concernant les lois sur l'immigration et le regroupement familial ;

- Expulsion dans la foulée de tous les immigrés musulmans non intégrés, dangereux ou posant le moindre problème. Expulsion de tous les imams et tous les dirigeants religieux ;

- Expulsion de tous les musulmans incarcérés ;

- Expulsion de tous les musulmans des services publics et de l'armée ;

- Interdiction de la religion musulmane en France et destruction de tous les bâtiments religieux musulmans ;

- Je ne suis pas spécialement pour la peine de mort, mais j'estime que c'est le peuple qui doit en décider. Il me semble que la peine de mort est aujourd'hui une chose un peu trop fréquente et banale dans nos rues…

- Révision de tout le système social de solidarité, des lois du travail, de la fiscalité, des retraites, des salaires, du SMIC et du chômage. Le SMIC devra être réévalué à un niveau permettant à tous d'avoir un pouvoir d'achat convenable (suggestion : de l'ordre de 1500 euros net minimum, à l'heure où j'écris ces lignes, ce qui me semble déjà être un minimum) ;

- Fin des subventions innombrables aux syndicats, aux partis politiques, aux médias aux ordres, aux religions, au sport, aux arts et à des milliers d'associations qui n'ont même pas lieu d'exister. Si une association a de l'utilité, c'est à ses membres et donateurs privés de la subventionner si cela leur convient, pas à l'état avec nos impôts. Et si une association n'a pas d'utilité, elle doit disparaître. Beaucoup trop de gens vivent grassement et sans travailler des subventions aux associations, dans ce pays.

- Création d'un protocole contraignant les multimilliardaires qui vivent en France et qui profitent de la France de créer des entreprises et des emplois à partir d'un certain seuil de patrimoine bloqué dans les banques françaises ou étrangères ou des palettes de lingots d'or dans les banques suisses. En créant des emplois en France, ils pourront bénéficier des revenus normaux de ces entreprises et éventuellement d'avantages fiscaux qu'ils n'auront pas ailleurs. Le but étant de créer de l'emploi en France et une relance de l'économie. Sinon, de toute façon, leurs milliards sont bloquées et n'apportent rien à personne…

- Rétablissement de l'ISF qui devra porter aussi sur les biens mobiliers et notamment les oeuvres d'art ;

- Indexation des retraites sur l'augmentation du coût de la vie ;

- Rétablissement du service militaire de 12 mois minimum similaire à l'ancien ;

- Augmentation des effectifs de nos armées et du budget des armées.

- Restauration de la liberté et de l'indépendance des médias d'information aux ordres : presse, radio et télévision et suppression de toutes les subventions intolérables à ces médias. Les organes d'information ne doivent pas fonctionner, comme tout le reste du pays, grâce à des subventions de l'état, mais uniquement sur leurs propres ressources commerciales, par la qualité de leur travail, leur attractivité et leur audience. Sinon, ils doivent couler et disparaître, comme tout ce qui ne sert à rien.

- Relégifération des principes de séparation de l'exécutif et du judiciaire en prévoyant des sanctions sévères et une destitution immédiate du chef de l'état en cas de collusion avec le pouvoir judiciaire ;

- Réhabilitation d'un système d'enseignement public digne et efficace à la hauteur des besoins du pays, après des décennies de sabotage et de destruction par la gauche.

- Réhabilitation d'un système de santé efficace, humain et accessible à tous et pas seulement aux riches ;

- Restauration des pouvoirs et des ressources fiscales des maires indispensables au bon fonctionnement des communes;

- Concertation et consultation (référendum) nationale avant signature de tout traité engageant l'ensemble du peuple français et l'avenir de la narion ;

- Restauration légitime d'une administration largement présente dans les zones rurales et les petites villes de campagne. Les citoyens résidant dans les zones rurales paient des impôts comme les autres et doivent avoir aussi droit à un accès immédiat à l'administration.

- Révision de toute la fiscalité et refonte du Code général des impôts. Il est intolérable qu'un agriculteur, un commerçant, un artisan ou tout travailleur indépendant ne puisse pas vivre dignement et correctement du fruit de son travail (s'il a effectivement du travail) comme n'importe quel autre travailleur ;

- Établissement d'un plafond raisonnable (à évaluer) des salaires et des rémunérations ;

- Établissement de la préférence nationale dans tous les cas où il y aura litige. Les relations commerciales ou de tous ordres avec l'étranger devront toujours profiter d'abord à la France ;

- Renforcer notre amitié, nos relations et nos échanges sociaux et culturels avec la Russie, les USA, Israël et la Chine ;

- Renforcement de notre armée, et notamment de notre flotte (deux porte-avions en permanence) ;

- Abandon de tout le concept de transition écologique ou énergétique et de toute relation avec la COP qui sont des postes budgétaires ruineux et totalement inutiles ;

- Rétablissement d'une grande politique énergétique avec de nombreuses nouvelles centrales nucléaires qui sont les moins polluantes et sont indispensables à la marche du pays.
Abandon de tous les délires énergétiques de ces dernières années qui ont contribué à notre ruine sans jamais rien apporter ;

- Poursuite raisonnable du parc éolien et photovoltaïque ;

- Recherche de nouvelles technologies de motorisation automobile à condition que l'industrialisation de la production de ces technologies (notamment les batteries) ne soit pas plus polluante, nocive et dangereuse que la motorisation à essence, ce qui reste à voir et à surveiller attentivement ;

- Construction de centaines de milliers de nouveaux logements dignes, selon de nouvelles contraintes ;

- Revenir à un soutien massif à notre agriculture et à l'ensemble de notre monde agricole ;


Libre Pensée, Jenna Moretti